PETITES CHRONIQUES DE LA MALFAISANCE OFFICIELLE

"Français, prenez garde, l'état veille sur vous, vous pouvez tout craindre !"


RETOUR PAGE D'ACCUEIL    RETOUR


  Affaire Griveaux : Vie privée ou Simple connerie ?

Il faut entendre tous les crocodiles politiques pleurer sur le secret de la vie privée baffouée dans cette affaire. A les en croire la démocratie est en péril ! Qu'ils se rassurent, la Démocratie, ils l'ont tuée depuis longtemps en truquant les élections ! Je veux bien que la vie privée doive demeurer secrète y compris celle des hommes politiques ! Je veux bien que tout un chacun ait le droit de se filmer ou se faire filmer en activités "intéressantes" - pour qui ? Mais ce qui dans le cas Griveaux comme dans le cas D.S.K. est le plus apparant, ce qu'aujourd'hui la République en Marche (vers quoi ?) cache sous les déclarations pompeuses et indignées dignes du regretté Pierre Dac, c'est la simple CONNERIE de ce candidat qui sachant qu'il est en vue n'a pas la prudence élémentaire de s'abstenir de prendre des risques inutiles ! La connerie ! Pour moi, dans le cas D.S.K. comme dans le cas Griveaux, c'est ce qui ne pardonne pas, même si l'un a été victime d'une putain payée par la C.I.A ou le F.B.I. soucieux de faire plaisir à Sarkozy qui ne leur demandait rien - je pense qu'il avait son coup bien plus efficace pour se débarrasser du Queutard du F.M.I. ! La Connerie M. Griveaux, et si vous êtes soucieux de protéger votre famille, vous ne donnez pas à une pute de passage ou à qui que ce soit d'autre, même "honnête" de quoi l'accabler ! Vos déclarations indignées ne peuvent que faire rire, ce que nous retenons au-delà des mauvais drôles qui vous ont "eu" c'est votre connerie, connerie des faits, connerie de vos déclarations !
Il n'y a pas là un problème moral, un simple problème d'insondable sottise !

  MACRON ou l'AMBITION DE NUIRE
-
Qu'est-ce qui singularise Macron par rapport aux deux autres catastrophiques autant qu'indignes présidents de la République que la France, malheureux pays, vient de subir?

Le désir de nuire !

Comme les deux autres il se précipite dans les destructions du modèle social français, un des meilleurs au monde dont il ne restera bientôt plus rien, sous l'action de ces vils destructeurs au service de la phynance internationnale.Comme les deux autres il brade le patrimoine national pour financer les cadeaux aux  multinationales. Comme les deux autres, il manque de la dignité du poste qu'il occupe. Sarkozy était un charretier sur le siège de la République, Hollande y a été un queutard fainéant, Macron - l'homme qui n'a pas couché avec Benalla, aura été l'indignité faite homme.

Mais ce sont les petites choses, les pseudo-réformes minuscules qui révèlent le mieux en raison de leur manque total de justifications le désir de nuire de ce fléau que la France devra subir encore plusieurs années! Une de ces réformes est emblématique. Elle ne peut trouver aucune justification si ce n'est ce désir de nuire : la fin de l'obligation pour les boulangers de se concerter, quand ils sont plusieurs dans une même commune, afin d'assurer le service du pain ! Pourquoi sinon pour priver de bon pain les anciens qui ne se peuvent déplacer facilement et les infirmes, a-t-il pris, avant même d'être président de la République, sous la gouvernance de l'autre nase, Hollande, cette mesure débile ? Une seule réponse : le désir de nuire !

LES JUGES ET LES POLITIQUES LACHENT LEUR PREMIERE BOMBE SUR LES FRANÇAIS !

Ça-y-est, ils ont lâché leur première bombe sur les français. Vous, moi, un de nos proches, nous marchons sans inquiétude dans un pays où nous sommes nés. Il est là, le tueur revenu de Syrie, le coupeur de tête, l'égorgeur mahométan. Ils l'ont libéré pour qu'il puisse de nouveau tuer ! C'est inimaginable mais c'est comme cela. Les mêmes juges ont condamné à seulement quatre ans de prison trois "réfugiés afghans" de misérables salauds, des petites ordures qui ont fait un légume d'un homme de quarante ans, père de famille, qui travaillait à l'Assemblée nationale. Ces trois ordures et leurs femelles insanes qui s'attaquent aux petites vieilles, sont en France, ils seront bientôt, ils sont peurt-être déjà en liberté, prêts à tuer de nouveau ! La France est la poubelle du monde. Grâce à l'extrême gauche (militants contre la double peine et pour le droit d'assassiner des français) et aux partis traditionnels dont la connerie n'a pas de limites, les assassins du monde entier peuvent venir commettre chez nous des crimes sans risquer d'être renvoyés là d'où ils viennent. Et ces crimes sont punis avec un laxisme sans pareil ! Entre les assassins de l'asile politique et le retour des ignobles criminels mahométans, les français sont en sursis sous la gouvernance des incapables ! Capables ... de faire matraquer par la police les malheureux qui revendiquent pacifiquement le maintien de leurs droits bafoués.

LA FRANCE DE MACRON : UN GRAND BORDEL

Après deux nuisibles la France a eu le malheur de tomber sur l'archétype de ce genre: Emmanuel Macron. Une accélération se produit vers la déchéance définitive de notre pays. Agriculture en berne et polluant à qui mieux mieux. Des structures de santé détruites dont le fonctionnement n'est plus assuré sur la totalité du territoire. Une justice aveugle, sans moyens. Une police de moins en moins contrôlée. Une éducation nationale totalement exangue. Un système de transport qui va de plus en plus vite vers son démantèlement que l'ouverture à la concurrence va achever. Un système de transport routier mortifère qui a aboutit au désert ferroviaire français, des justes revendications sociales méprisées par un pouvoir arrogant à hauteur de son illégitimité qui entraine la ruine du tourisme. Un immense patrimoine public aujourd'hui quasiment totalement bradé. Enfin le racket des fonds d'investissement s'étendant de plus en plus rapidement à toutes les activités du pays. Des gouvernants ne représentant pas les citoyens en raison d'élections truquées grâce à des seconds tours privant les citoyens de représentation  et de l'égalité des droits.
Macron règne assis sur moins de 25% des suffrages exprimés et applique une politique rejetée par une immense majorité du pays dans un contexte où il n'a aucune légitimité. Le mépris affiché par cet individu, par ses créatures, traitres de la droite et de la gauche qui ont par le passé appliqué des politiques similaires mais plus timidement et sur la racaille du MEDEF qui pille le pays et entretient le chômage, délocalise le travail et les capitaux.